Google+ Followers

الخميس، 21 مارس، 2013

al-Jazeera en perte de vitesse, bien fait pour son sale écran -Khémais Khayati


"Le document, daté du 9 février 2013, donne des chiffres précis de mesure d'audience pour 2012. Alors qu'elle maintient globalement son avance sur sa concurrente directe saoudienne, Al-Arabiya, la chaîne du Qatar perd pied en Afrique du Nord, de l'Égypte au Maroc, avec un effondrement très net en Tunisie. En Égypte, Al-Jazira a été terrassée par la télévision locale privée ONTV, lancée en 2009 par le milliardaire copte Naguib Sawiris, vendue en décembre dernier au producteur tunisien Tarak Ben Ammar. En janvier 2012, ONTV dépassait les 10 millions d'auditeurs uniques par jour, alors qu'Al-Jazira restait au-­dessous de la barre des 3 millions. Plus impressionnante encore, la percée d'Ennahar TV en Algérie. Lancée en septembre 2012 par le quotidien arabophone éponyme, cette télévision satellitaire dépasse Al-Jazira deux mois plus tard. Cette dernière prend le phénomène très au sérieux et a commandé une étude plus fouillée pour le premier trimestre 2013. Dans la Libye post-kaddafiste, Al-Jazira est ironiquement distancée, en novembre dernier, par Libya Al-Ahrar : une chaîne locale créée grâce au soutien du Qatar. Son fondateur libyen, Mahmoud Shammam, est un proche de l'émir et a même siégé au sein du conseil d'administration de la chaîne qatarie. Du côté de la Tunisie, berceau du Printemps arabe, la « CNN arabe » est aussi en fort recul. Son audience a été divisée par cinq en un an, s'établissant à 200 000 spectateurs en moyenne au quatrième trimestre 2012. Au Maroc aussi, l'audience recule nettement, de 2,5 millions à 1,8 million.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق