Google+ Followers

الاثنين، 25 مارس، 2013

Tunisie - Basma Khalfaoui appelle à l’union des forces modernistes et démocrates

http://www.businessnews.com.tn/Tunisie---Basma-Khalfaoui-appelle-%C3%A0-l%E2%80%99union-des-forces-modernistes-et-d%C3%A9mocrates,520,37106,3

Un discours rassembleur a été prononcé par Basma Khalfaoui, à la Marsa (Voir Vidéo), à l’occasion de l’inauguration de la place du Martyr Chokri Belaïd, aujourd’hui, lundi 25 mars 2013. Un discours dans lequel elle a appelé à l'union de tous les démocrates, y compris Nidaa Tounes afin de constituer un front commun contre la violence et dans lequel les différences des nombreux courants politiques le composant seront respectées.

Rendant hommage aux Marsois qui « comptent de nombreux militants mais qui ont longtemps été accusés à tort » de constituer la « majorité silencieuse », Basma Khalfaoui a tenu à souligner que la Marsa a rassemblé, à cette occasion, toutes les forces politiques, dont des membres du Front Populaire, d’Al Joumhouri, mais aussi de Nidaa Tounès.
« J’appelle à l’union de toutes les forces progressistes », a-t-elle scandé, « nous devons nous rassembler et aucune exclusion n’est envisageable sauf pour ceux qui s’excluent eux-mêmes en faisant l’apologie de la violence, de sa culture et de ses mécanismes ». Cet appel à l’union est, selon Mme Khalfaoui, une position personnelle, mais qu’elle s’engage à propager, étant également celle du défunt Chokri Belaïd.

Une position nuancée avec celle de Hamma Hammami, porte-parole du Front Populaire, qui s’est ouvertement prononcé contre toute polarisation et réfuté toute alliance possible avec le parti de Béji Caïd Essebsi.

Basma Khalfaoui a, cependant, tenu à souligner que cette union n’impliquera aucunement la fusion en un parti unique mais une alliance dans laquelle les différents partis garderont leur indépendance et leurs programmes propres mais militeront ensemble sur les questions essentielles telles que la lutte contre la violence, tout en s’adaptant aux différences de l’autre. « Nous rejetons le projet de société obscurantiste d’Ennahdha qui veut supprimer nos différences, nos idées progressistes et faire de nous des corps sans âmes ».

« Nous allons combattre la violence par la créativité et la liberté et nous les vaincrons. Nous ne permettrons plus que du sang soit versé », a-t-elle conclu, acclamée par la foule.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق